Ceux dont j’ai parlé

 Ici, les auteurs dont j’ai parlé sur ce blog et leurs livres ( mais pas toujours, et pas tous les livres d’eux que j’ai lu, je m’en tiens à ceux pour lesquels j’ai écrit depuis la création du blog ). Je ne mets pas de lien, vous pouvez faire simplement une recherche avec l’outil prévu pour ça, en tapant le nom de l’auteur ; je n’ai pas trouvé le moyen de mettre plusieurs liens sur un seul nom . Les auteurs dont aucun titre n’est cité sont évoqués dans des articles plus généraux. 

Leye ADENLE:

« Lagos Lady »

-José Eduardo AGUALUSA:

« La reine Ginga et comment les Africains ont inventé le monde »

– Milena AGUS:

« La comtesse de ricotta » – « Sens dessus dessous »

– Sherman ALEXIE :

« Flight »

-Eugenia ALMEIDA:

« L’échange »

– Jorge AMADO 

– Anjana APPACHANA :

« Mes seuls dieux »

-Nathacha APPANAH:

« Tropique de la violence »

-Ingrid ASTIER :

« Haute voltige »

– Silvia AVALLONE  :

« D’acier » – « Le lynx » – « Marina Bellezza »

– Kristin Marja BALDURSDOTTIR:

« Karitas, sans titre » – « Chaos sur la toile »

– Rick BASS :

« Le livre de Yaak »

-Fiona BARTON :

« La veuve »

– Edmond BAUDOIN 

– Jeanne BENAMEUR:

 » Profanes »

– Stéphanie BLAKE

-Carlo BONINI et Giancarlo de CATALDO:

« Suburra » – « Rome brûle »

-Sandro BONVISSUTO:

« Dedans »

– Vincent BOREL :

« Antoine et Isabelle »

Olivier BOURDEAUT :

« En attendant Bojangles »

-Franck BOUYSSE :

« Grossir le ciel » – « Plateau »

– Joseph BOYDEN :

« Le chemin des âmes » – « Dans le grand cercle du monde »

– Amanda BOYDEN 


– Richard BRAUTIGAN :

« Un privé à Babylone »- « L’avortement »

– Larry BROWN :

« Joe »

– Bill BRYSON :

« Promenons-nous dans les bois »

– James Lee BURKE :

« La nuit la plus longue » – « Swan Peak » – « Texas forever » – « L’arc-en-ciel de verre »

– Jaume CABRÉ:

« Confiteor »

-Andrea CAMILLIERI:

« La danse de la mouette »

– Albert CAMUS

– Massimo CARLOTTO:

« Padana City »

– Don CARPENTER :

« La promo 49  »

Arnaud CATHRINE:

« Je ne retrouve personne »

– François CAVANNA

-Hannelore CAYRE:

« La daronne »

– Sorj CHALANDON :

« Retour à Killibegs » – « Le quatrième mur » – « Profession du père »

– Philippe CLAUDEL:

 » Le café de l’Excelsior »

-Velibor COLIC:

« Manuel d’exil: comment réussir son exil en trente cinq leçons »

– Ry COODER:

« Los Angeles nostalgie »

-Tom COOPER:

« Les maraudeurs »

Sergio DE LA PAVA :

« Une singularité nue »

– Léonor De RÉCONDO :

« Pietra Viva »

– Pascal DESSAINT :

« Les derniers jours d’un homme »

– Régine DETAMBEL :

« Les livres prennent soin de nous. Pour une bibliothérapie créative. »

-Luca DI FULVIO:

« Le gang des rêves »

– Joël DICKER:

« La vérité sur l’affaire Harry Québert »

– Marc DUGAIN :

 » Avenue des géants »

– Mary Rellindes ELLIS :

« Wisconsin »

– R.J. ELLORY :

« Les anges de New-York » – « Les anonymes » – « Seul le silence »  –  » Mauvaise étoile » – « Les neuf cercles »

– Mathias ENARD :

 » Rue des voleurs »

-Amy ENGEL:

« Les filles de Roanoke »

-Davide ENIA:

« Sur cette terre comme au ciel »

– Louise ERDRICH

-Brian EVENSON:

« Un rapport »

– Dominique FABRE :

« Il faudrait s’arracher le cœur » –  » J’attends l’extinction des feux »

– Howard FAST :

« La dernière frontière »

-Jim FERGUS:

« La vengeance des mères »

– Alice FERNEY :

« Grâce et dénuement »

-Elena FERRANTE:

« L’amie prodigieuse »

– Gillian FLYNN :

 » Les apparences »

– Richard FORD:

 » Canada »

– Jean-Louis FOURNIER :

« Veuf »

-Castle FREEMAN Jr.:

« Viens avec moi »

– Pete FROMM :

 » Comment tout a commencé » – « Avant la nuit » – « Lucy in the sky »

– Pascal GARNIER:

 » Comment va la douleur ? » –   » Cartons » – « La théorie du panda » – « Flux » –  « La place du mort »

– Laurent GAUDÉ

-Abby GENI:

« Farallon Islands »

 

–  Emmanuel GRAND :

« Terminus Belz »

– Hugo HAMILTON :

 » Je ne suis pas d’ici »

– Hélène HANFF:

 » 84, Charing Cross Road »

– Lotte et Søren HAMMER :

« Morte la bête »

-Jordan HARPER:

« L’amour et autres blessures »

-Franck HARRIS :

« La bombe »

– Marlen HAUSHOFER:

« Le mur invisible »

-Antonia HAYES :

« La vie étoilée d’Ethan Forsythe »

-Smith HENDERSON:

« Yaak Valley, Montana »

– Jake HINKSON :

« L’enfer de Church Street »

-Bruce HOLBERT :

« Animaux solitaires » – « L’heure de plomb »

– Laird HUNT :

« Neverhome »

– Graham HURLEY :

« Le paradis n’est pas pour nous »

– Siri HUSTVEDT :

« Un été sans les hommes » – « Tout ce que j’aimais »

– Arnaldur INDRIDASON:

« Betty »- « Le duel » – « Le livre du roi » – « Étranges rivages » –  « Les nuits de Reykjavik » – « Dans l’ombre – T.1  »

– Victor Arnar INGOLFSSON:

« L’énigme de Flatey »

– John IRVING :

« A moi seul, bien des personnages » – « Dernière nuit à Twisted River » 

– Bernhard JAUMANN:

 » L’heure du chacal »

– Ryan David JAHN :

« Emergency 911 »

– Erling JEPSEN :

 » L’art de pleurer en chœur » – « Sincères condoléances »

-Simon JOHANNIN:

« L’été des charognes »

– Craig JOHNSON :

 » Little Bird » – « Molosses » –  » Dark Horse » – « Tous les démons sont ici  » – « Steamboat » – « A vol d’oiseau » – « La dent du serpent »

-Dorothy M. JOHNSON :

 » Contrée indienne »

-Joséphine JOHNSON :

« Novembre »

-David JOY:

« Là où les lumières se perdent »

– Claire KEEGAN : 

« A travers les champs bleus »

-Christian KIEFER :

« Les animaux »

-Emma-Jane KIRBY:

« L’opticien de Lampedusa »

– Andrus KIVIRÄHK :

« Les groseilles de Novembre »

– Marie-Hélène LAFON:

« Joseph »

– Jhumpa LAHIRI:

 » L’interprète des maladies »

-Pierre LEMAITRE:

« Robe de marié »

– Michèle LESBRE:

« Écoute la pluie »

– Iain LEVISON:

« Ils savent tout de vous »

– Nell LEYSHON :

 » La couleur du lait »

– Edouard LOUIS:

 » En finir avec Eddy Bellegueule »

-Paul LYNCH:

« La neige noire »

– Bruce MACHART :

« Le sillage de l’oubli » – « Des hommes en devenir »

-Jérôme MAGNIER-MORENO:

« Le saut oblique de la truite »

– Bernard MALAMUD :

« L’homme de Kiev »

– Marcus MALTE :

 » Canisses »

– Henning MANKELL :

« Une main encombrante »

-Ian MANOOK:

« Yeruldelgger » – « La mort nomade »

– Petros MARKARIS :

« Le justicier d’Athènes »

– Gabriel Garcia MARQUEZ

Jean-Pierre MARTINET:

« Ceux qui n’en mènent pas large » – « La grande vie »

 – Peter MAY:

« L’homme de Lewis » – « L’île du serment »

-Robin McArthur:

« Le cœur sauvage »

– Matthew McBRIDE :

« Franck Sinatra dans un mixeur » – « Soleil rouge »

– Adrian McKINTY:

« Une terre si froide » – « Le fleuve caché »

– Colum McCANN:

 » Et que le vaste monde poursuive sa course folle » – « Transatlantic »

– Val McDERMID

– Larry MCMURTRY :

« Lonesome Dove » –  » La dernière séance » – « Et tous mes amis seront des inconnus » -« Texasville »

– Sam MILLAR :

« Les chiens de Belfast » – « Poussière tu seras »

– Céline MINARD:

 » Faillir être flingué »

– Zygmunt MILOSZEWSKI :

« Les impliqués »

– Stuart NEVILLE:

 » Les fantômes de Belfast »-

-Colin NIEL:

« Seules les bêtes »

– Eiríkur Örn NORDDAHL :

« Illska » – « Heimska »

-Olivier NOREK:

« Territoires »

– Joyce Carol OATES :

 » Petite sœur, mon amour » –  » La fille tatouée » – « Mudwoman »

– Joseph O’CONNOR:

 » Despérados » – « Les âmes égarées »

-Tawny O’DELL :

« Un ange brûle »

– Audur Ava OLAFSDOTTIR :

 » Rosa Candida » –  » L’embellie » – ‘ L’exception » – « Le rouge vif de la rhubarbe »

-Robert OLMSTEAD:

« Le voyage de Robey Childs »

– Julie OTSUKA:

 » Certaines n’avaient jamais vu la mer »

– Aarto PAASILINNA 

– Leonardo PADURA :

« Hérétiques » – « Ce qui désirait arriver »

-Stéphane PAIR:

« Élastique nègre »

– Franck PAVLOFF

– Louise PENNY :

« Nature morte »

– Charles PÉPIN :

« La joie »

-Ann PETRY:

« La rue »

 – Ivy POCHODA:

 » L’autre côté des docks »

– David James POISSANT:

« Le paradis des animaux »

-Donald Ray POLLOCK:

« Une mort qui en vaut la peine »

– Kevin POWERS:

 » Yellow birds  »

– Francine PROSE :

 » Des gens primitifs »

– QIU XIAOLONG:

 » Les courants fourbes du lac Taï »

– Anne B. RAGDE:

 » Je ferai de toi un homme heureux »

-Jon RAYMOND:

« La vie idéale »

– Ian RANKIN :

« Le fond de l’enfer »

– Ron RASH :

 » Serena » –  » Le monde à l’endroit » –  » Une terre d’ombre » – « Incandescences » – « Le chant de la Tamassee »

– Yves RAVEY:

 » Bambi bar »

– Rafael REIG:

« Ce qui n’est pas écrit » – « La position du pion »

-Matteo RIGHETTO:

« Bacciglione blues » – « Savana padana »

– Maryse RIVIERE : 

« Tromper la mort »

-Todd ROBINSON :

« Cassandra »

– Jean-Christophe RUFIN:

 » Immortelle randonnée »

-Donal RYAN:

« Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe »

-Thomas RYDAHL:

« Dans l’île »

-Lionel SALAÜN:

« La terre des Wilson »

– James SALLIS :

 » Salt River »

– Antonio SARABIA :

« La femme de tes rêves »

-Jon SEALY :

« Un seul parmi les vivants »

– Luis SEPULVEDA :

 » Dernières nouvelles du Sud  »  (  avec Daniel Mordzinski, photographe )

-Enrique SERNA:

« La double vie de Jesùs »

-Florence SEYVOS :

-« Le garçon incassable »

-Christopher SORRENTINO:

« Fugitifs »

– Gaëtan SOUCY :

 » La petite fille qui aimait trop les allumettes »

– Mark SPRAGG :

 » De flammes et d’argile »

– Jon Kalman STEFANSSON:

 » Entre ciel et terre » –  » La tristesse des anges » –  » Le cœur de l’homme »

-Wallace STEGNER:

« Lettres pour le monde sauvage »

– R.L. STEVENSON

– Jack Trevor STORY :

 » Mais qui a tué Harry ? »

– Glendon SWARTHOUT:

 » Homesman »

– Donna TARTT :

« Le chardonneret »

– Steve TESICH:

 » Price » – « Karoo »

Jim THOMPSON :

« Pottsville, 1280 habitants »

David TREUER :

« Et la vie nous emportera »

– TREVANIAN:

 » The Main »

-Olivier TRUC:

« La montagne rouge »

– Hervé TULLET 

– Mark TWAIN:

 » Contes et mécontes »

– Jules VALLÈS

– David VANN :

 » Sukkwan Island » –  » Désolations » –  » Impurs »

– Fred VARGAS :

 » L’armée furieuse »

– Éric VUILLARD :

« Tristesse de la terre »

– Dan WADDELL:

 » La moisson des innocents »

– Bill WATTERSON 

– John WILLIAMS:

« Stoner »

– Don WINSLOW :

« Cool »

– Benjamin WHITMER:

 » Pike » – « Cry father »

-Thornton WILDER:

« Mr North »

– Kathleen WINTER :

« Annabel »

– Daniel WOODRELL:

 » Un feu d’origine inconnue » – « Un hiver de glace » – « La port du petit coeur »

– Seishi Yokomizo :

« Le village aux Huit Tombes »

– Carlos Ruiz ZAFON:

 » L’ombre du vent » – « Le jeu de l’ange »

16 réflexions au sujet de « Ceux dont j’ai parlé »

    • T’es drôle, toi, comme lectrice ! J’aime bien, tu fouilles dans les malles ! Dis : qu’est ce que tu cherchais ? J’ai commencé le blog en 2010, et n’y ai mis que ce que j’ai lu depuis…Autant dire qu’au vu de mon âge, il en manque !!! 😀

      Aimé par 1 personne

  1. Je viens juste de découvrir cette liste. Il y a des des auteurs que j’ai lus, mais des noms qui ne me disent rien et que je me suis empressée de noter. Je n’ai pas fini d’allonger la liste.
    Je lis beaucoup, mais là je crois que je vais être vraiment débordée…

    J'aime

    • T’inquiètes ! Moi aussi je suis débordée ! Et bien évidemment, il n’y a là qu’une partie de ce que j’ai lu depuis que je fais ce blog; je passe sur de nombreuses lectures pas intéressantes au point d’en parler, sauf parfois, quand ça m’a énervée.

      J'aime

  2. Je vois que tu aimes aussi Woodrell! J’ai lu Winter’s Bone, magnifique! Et grâce à ton site, j’ai fait connaissance avec Ron Rash. J’ai dévoré son dernier livre ainsi que Serena et Une terre d’ombre, fantastique! J’aimerais te conseiller un livre, toi qui aimes tant la littérature américaine! Il s’agit d’un des livres que j’adore, mon livre préferé, « Baby Driver » de Jan Kerouac que je relis tous les deux, trois ans malgré le fait qu’il y a encore tant de livres sur ma liste « à lire » et si peu de temps! C’est une écrivain trop peu méconnue, la fille de Jack Kerouac qu’elle n’a rencontré que deux fois dans sa vie de courte durée ( elle est malheureusement décédée très jeune, à l’âge de 44 ans, en 1996 ). Je pense que je préfère encore son livre « Baby Driver » ( livre autobiographique très touchant, avec un style un peu plus classique, linéaire que son père ). Elle n’a pas essayé de le copié, loin de là, elle en parle à peine dans le premier roman autobiographique d’une trilogie ( les deux derniers sont assez difficiles à trouver, je les cherches depuis des années! ). Soit, encore un grand merci pour tes bons conseils! J’ai aussi beaucoup aimé le premier roman de Claire Fuller, elle est anglaise mais m’a fait fort pensé tantôt à David Vann, tantôt à Emma Donoghue. Le rouge vif de la rhubarbe est sur ma liste depuis que tu en as parlé! Merci!

    J'aime

    • Merci de ce commentaire et de ce partage. J’ai lu Le papa Kerouac, quand j’avais 15-16 ans, tu me donnes bien envie avec sa fille ! Sinon, j’ai lu Room de Donaghue, je note Claire Fuller. Et en aparté, les fautes – de frappe la plupart du temps- sont signe d’un enthousiasme qui déborde ! Pas grave, donc ! Concernant cette islandaise, je suis inconditionnelle, j’adore sa voix, quand je la lis, je l’entends me conter une histoire. De la même veine, Milena Agus, une sarde fantasque elle aussi. A bientôt pour d’autres échanges !

      J'aime

  3. Bonjour! Un week-end commence et comme la plupart des samedis avant midi, je m’empresse de me rendre à la bibliothèque de la petite ville de James Ensor dans laquelle je vis, Ostende. Grâce à ce forum, j’en ai découvert des auteurs (je pense à Rick Bass ou encore à Jim Harrison qui nous a malheureusement quitté). Ces écrivains dont tu parles avec autant de passion m’ont emmené vers d’autres que je ne connaissais pas. Lorsque j’aime un écrivain comme Rash que j’ai découvert aussi sur ce forum, je fais des recherches et essaie de trouver des auteurs « similaires » sur des sites comme Babelio et c’est ainsi que je vais de découvertes en découvertes! Je sais que nous partageons la même passion pour les écrivains américains et je voulais te faire savoir que j’ai découvert une auteur qui m’a particulièrement touchée: Janet Fitch avec deux livres fantastiques que tu aimeras très certainement, ainsi que beaucoup d’autres ami(e)s lecteurs/trices qui visitent régulièrement (et avec raison!) le forum de la Livrophage! White Oleander était une très belle découverte (même si très vite je me suis rendue compte avoir vu l’interprétation cinématographique il y a quelques années avec Michelle Pfeiffer!), Paint It Black, j’ai adoré, tout comme j’ai adoré les livres de Jan Kerouac et de son papa! J’ai tant aimé que j’ai peur de voir l’interprétation cinématographique qui date de 2016, le livre date de 2006. Et c’est en cherchant des auteurs « similaires » que j’ai fait connaissance avec Haruki Murakami! Un grand écrivain japonnais amoureux des chats, de Jazz et de littérature américaine dont JD Salinger , Corman McCarthy ou encore Jack Kerouac. Ce mélange d’inspirations et de poésie japonaise m’a bien entendu tout de suite charmée! À présent, je vais chercher un livre de Danna Tartt, une écrivain qui fait penser à Dickens, à McCarthy, à Poe et à Dostoïevski! Je n’ai pas encore lu ton dernier roman et la version néerlandaise est empruntée mais pas la français (l’avantage d’être bilingue :-)! Je voulais donc te remercier, t’encourage à continuer à nous faire découvrir des auteurs fantastiques et en guise de remerciement, peut être te faire découvrir aussi quelques auteurs qui m’ont touché (le mot est faible). Bon week-end! Wivine

    J'aime

    • Amie belge, bonjour !

      Merci de ce long commentaire, message plus que commentaire d’ailleurs. Je note soigneusement Janet Fitch, je ne connaissais pas ( ben oui, hein, y en a tellement ! )A ma grande honte, pas encore lu Murakami. Enfin honte, pas vraiment. Je crois que la lecture, elle vous arrive à un moment donné, un livre, une voix vous font de l’œil, longtemps, et un jour on cède à l’appel ! Mais il est je pense dans ce qu’on appelle les incontournables ! Je lis Donna Tartt, j’ai lu « Le chardonneret  » et j’ai trouvé les 300 premières pages absolument géniales, belles, merveilleuses, mais après méga déception ! Beaucoup trop long, très répétitif, très peu intéressant, et du coup, Livrophage très en colère ! 😉 Attention, je n’ai rien contre les livres longs, dans la mesure où cette même longueur apporte quelque chose, sert à quelque chose ( donner un rythme par exemple, instiller des sensations chez le lecteur. J’en ai lu, des pavés ! Sans m’énerver. Mais là ! Alors si tu lis ce livre ci, tu me diras ce que tu en as pensé. De nombreuses personnes ont adoré, moi, juste les 300 premières pages ( chronique sur le blog, oui, d’habitude, je n’écris pas quand je n’aime pas, mais ici, j’ai lu malgré tout jusqu’au bout, pour voir où irait ce gâchis, et dire que je n’ai pas aimé…C’est plus complexe que ça )
      J’apprécie beaucoup nos conversations ! Bon WE à toi aussi, et merci pour tes encouragements ( parfois, je fatigue…) Allez ! des bises !

      Aimé par 1 personne

  4. Bonjour! Je me suis réveillée tôt et je profite de ce moment de calme pour te remercier pour ta réponse et aussi pour m’excuser de mes messages assez longs.
    Je termine un livre de Murakami et puis je commencerai le pavé de Tartt. J’ai un peu peur d’être déçue à présent! Je ne me base pas tellement sur les critiques des journaux mais sur l’avis de lecteurs comme nous qui prennent le temps d’écrire leurs impressions sur Babelio ou Goodreads ou des blogs comme le tiens, je verrai donc si ce dernier livre de Tartt est aussi fantastique que ça, ou pas…
    Tu sais, tout le monde trouve Jonathan Franzen génial et j’avoue ne pas accrocher, ce n’est pas faute d’avoir essayé! En revanche, David Vann est tout de suite devenu un auteur que j’adore et ce dès la parution de son premier roman que beaucoup de gens critiquaient à cause du côté sombre:-)! J’ai dévoré les six livres que j’ai lu de lui avec la même passion!
    Je voulais te demander ton avis à propos de Douglas Kennedy et Paul Auster, j’ai tenu des livres de ces deux auteurs et je voulais savoir ce que tu en pensais, si tu avais lu ces deux auteurs et si oui, si tu pouvais me conseiller un livre en particulier (Sunset Park me tente). Si et quand tu en auras le temps et l’envie, bien entendu!
    En ce qui concerne Janet Fitch, je pense que tu aimeras, j’en suis presque certaine. J’ai eu un mal fou à fermer le dernier livre que j’ai lu d’elle: Paint It Black que j’ai lu après Laurier Blanc. Murakami, lui, prend le temps mais ce n’est pas dérangeant car il y a beaucoup de poésie. Il est un peu comparable à Salinger et Kerouac (ses auteurs préférés) avec une tendresse et une finesse bien à lui.
    Encore merci pour tes conseils!
    Bon dimanche.
    Wivine (l’amie belge :-))

    J'aime

    • Ah ah ah ! Jonathan Franzen me tombe des mains, je n’émettrai aucun jugement, je n’ai pas accroché. Mais Vann, comme toi, le premier restant mon préféré ‘ ( et je n’ai pas lu Goat mountain, ni Aquarium, pas encore en tous cas ) Je l’ai écouté lors d’une rencontre chez le libraire, génial ( c’est sur le blog ).
      C’est ça, la lecture. Nous lisons avec notre propre histoire, ça change les perceptions. Peut-être que tu aimeras Le chardonneret, je te le souhaite ! Ce n’est ni mal écrit, ni stupide, juste trop long pour ne rien dire ou plutôt pour répéter encore et encore; l’intention est peut-être de montrer l’enlisement du personnage et sa peine à s’en sortir, mais pour moi vain et inutile; ça fait surtout enrager quand on a lu les 300 premières pages sublimes. Douglas Kennedy, je n’ai aimé qu’un livre : Cul de sac ( titré aussi Piège nuptial ), j’ai énormément ri, un vrai bonheur ! Le reste ben je trouve que c’est un peu de la littérature pas mauvaise mais les thèmes ne m’intéressent pas, ça manque de « nerf » pour moi ! Quant à Paul Auster, écrivain typiquement new-yorkais, j’ai adoré certains livres, me suis terriblement ennuyée avec d’autres. Mr Vertigo, j’ai adoré, L’invention de la solitude, La nuit de l’oracle, et mon préféré reste le peut-être moins austerien des livres que j’ai lu de lui : Brooklyn Folies. Je n’ai pas lu Sunset Park, alors vas-y et toi, tu me diras ! 😀 Bon dimanche à toi aussi !

      Aimé par 1 personne

  5. Va pour Sunset Park, alors! Je t’en dirais des nouvelles, comme on dit chez nous :-)! Quelle joie de savoir que je ne suis pas la seule à ne pas avoir accroché avec un auteur que tout le monde admire! Les livres choisis avaient pourtant tous les ingrédients de ce que j’aime en ce qui concerne le fond d’une histoire mais la forme…Non, je n’y arrivais pas!
    Goat Mountain est le livre que j’ai le moins apprécié de Vann ( traduction = un livre que j’ai beaucoup aimé mais pas adoré! Il y a un humour noir que certaines personnes trouveront déplacé dans cette histoire mais qui m’a réellement fait parfois pleurer de rire! ).
    Aquarium…Au début, j’avais un peu peur à cause du titre mais ce livre m’a marqué à vie. Ici, pas d’Alaska ni de Californie mais une banlieue de Seattle. Un livre épatant, une histoire aussi belle et tendre que dure. L’être humain sous toutes ses formes: l’amour d’une mère pour sa fille, la rancune transformée en haine vis-à-vis d’un père absent, un passé trop douloureux qui resurgit et qui transforme complètement une personne, la douleur peut parfois rendre les gens fous, voire dangereux! Stop! Je ne dirai plus un mot de plus pour ne pas gâcher le plaisir de découvrir ce roman qui m’a fait pleuré à plusieurs reprises ( les caractères de notre ami David sont tellement réels et souvent très attachants).
    À bientôt!

    J'aime

      • Goat Mountain est un très bon livre mais pas le meilleur en ce qui me concerne! Il y a beaucoup d’humour noir mais je dirais que ce livre tout comme impur est réservé à des lecteurs avertis ;-)! As-tu lu Aquarium? Une merveille, un livre aussi noir que Sukkwan Island et Caribou Island mais aussi merveilleux!

        J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s