Ma Foire du Livre de Brive : des livres, bien sûr, des idées aussi , des amis et la nature corrézienne en automne.

img_0153 Retour de la belle Corrèze du sud, chatoyante, chaleureuse, très belle toujours.

Séjour organisé autour de la Foire du Livre de Brive à laquelle je ne m’étais jamais rendue, une manifestation intéressante, pas seulement axée sur la littérature adulte et jeunesse, mais aussi sur d’autres genres ( politique, reportage, autobiographies, etc…)

img_0368Antonin Varenne, Olivier Norek, Peter May, et Jim Fergus, Daniel Pennac qui a parlé de « ses Italie(s) » en compagnie de Antonio Moresco (« Les incendiés » / Verdier qu’il m’a donné envie de lire) et l’essayiste Fabio Gambaro, collaborateur au Monde des Livres, Yasmina Khadra et Jim Fergus nous ont parlé de l’Amérique ( comme il doit être effondré à présent, Jim Fergus … ) et aussi une conférence bouleversante sur l’exil : Eux, c’est nous, avec le serbe Velibor Colic ( « Manuel d’exil : comment réussir son exil en trente-cinq leçons » / Gallimard ), Emma-Jane Kirby, ( « L’opticien de Lampedusa »/Equateurs ) et Omar Youssef Souleimane, jeune poète syrien ( « Loin de Damas »/ Le temps des Cerises ). 

Impressions : Il s’agit d’une FOIRE du LIVRE, il est question de commerce et de livres, pas seulement de littérature. J’ai donc aperçu Raymond Poulidor, Jérôme Kerviel, Alain Juppé ( enfin, son crâne, plein de gardes du corps autour ), Michèle Cotta, Frédéric Mitterand, Flavie Flament ( ah ah ah ! ), Christine Ockrent , le chapeau d’Amélie Nothomb ( qui très manifestement adore cette foire, les gens, les lecteurs…Très sympathique, vraiment ); 350 auteurs au total, plus de 100 000 visiteurs, et un chiffre des ventes de l’ordre de 700 000 € !

Du jeune, du vieux, du bougon et du souriant dans le public, Christian Signol qui doit avoir une tendinite au poignet, Jean Teulé avec qui j’ai blagué sur « Comme une respiration » et son humour noir, la reine Elizabeth ( Georges ), mais aussi ceux dont j’ai parlé précédemment, le serbe était absolument formidable et drôle, mais émouvant aussi ( « En arrivant en France, j’avais 3 mots dans ma valise : Jean – Paul – Sartre. » ), je lirai son manuel d’exil ( on ne sait jamais, si je devais fuir au printemps prochain…), certains sortaient à cause du sujet, exil et réfugiés,( c’est plus facile ainsi, ça évite de se remettre en question ), beaucoup de comportements d’une impolitesse crasse dans le public ( et souvent venant d’un public dit « éduqué » qui pour le coup se croit tout permis ), mais la gentillesse d’Antonin Varenne ( j’ai énormément aimé parler avec lui , un homme vraiment charmant et intéressant  ), le sourire d’Olivier Norek, le plaisir de Jim Fergus ( qui vit dans l’Aveyron et a dit qu’il avait honte de son pays dans lequel il se sent étranger ), la verve de Yasmina Khadra, l’enthousiasme de Daniel Pennac et son sourire rayonnant, la carrure de Peter May, les stands de littérature jeunesse qui m’ont rendue nostalgique du temps où j’achetais des albums magnifiques à mes enfants, il y a tant de belles choses pour les petits ! Un regret, j’ai loupé Jonathan Coe. Enfin rigolade avec le type de la sécurité qui ressemblait à Père Blaise dans Kaamelott ! Une heure de queue pour rentrer, une heure pour choper un sandwich, et une bonne demie-heure pour arriver aux toilettes.

Après quelques achats nous avons marché dans Brive La Gaillarde, sympathique, et filé ensuite dans la nature toute de velours flamboyant dans la lumière rasante de l’automne, des villages vides de monde, Collonges la Rouge, écarlate et en sommeil, Curemonte, juste le facteur et une vieille dame, mais plein de belles limousines rousses et paisibles, le lac du Causse, apaisant, lui.

Publicités

17 réflexions au sujet de « Ma Foire du Livre de Brive : des livres, bien sûr, des idées aussi , des amis et la nature corrézienne en automne. »

  1. Comment ? Et tu n’as pas pris en photo le crâne de Juppé ni le chapeau d’Amélie ? Pourtant, ça aurait le début d’une série originale sur « les têtes pensantes de la République » … 🙂
    En attendant, blaguer avec Jean Teulé, c’est la classe !!!

    Aimé par 1 personne

    • oui ! mais non, je voulais voir et saluer ceux que j’ai cités dont Teulé, ma petite sœur m’a offert son livre « Comme une respiration « , courtes histoires/anecdotes très caustiques, dont une sur laquelle je l’ai gentiment critiqué, il en a ri et moi aussi…et m’a fait une jolie dédicace dessinée. Sinon je pense que Nothomb sous son chapeau est néanmoins sympa ( ou alors super comédienne, ce qui est possible), pour les autres je n’avais pas de temps à perdre, je suis plutôt allée regarder les illustrateurs jeunesse faire des merveilles.

      Aimé par 1 personne

  2. Quelle joie que de participer à une manifestation pareille! Et dans une aussi belle région! Chaque année il y a la foire du livre dans le petit village Belge où j’ai grandi, Redu, « village du livre et de l’espace ». Il n’y a pas beaucoup d’auteurs connus mais quelle joie que de se perdre dans ces granges transformées en librairies, de fouiner dans tous ces endroits, de rencontrer des gens qui partagent la même passion que vous! Ps: jolies photos, même si le chapeau de Nothomb n’y figure pas :-)!

    J'aime

    • Non, pas le chapeau, il y avait la cohue autour. J’ai beaucoup aimé Nothomb quand elle a écrit « Les catilinaires » et « Hygiène de l’assassin », ensuite je trouve que ses romans sont devenus plus faciles, plus légers, sympas, certes, mais faciles et cédant peut-être un eu à la paresse. C’est néanmoins un personnage original cette femme; elle en joue, mais il y a de la sincérité au moins dans son contact avec le public de fans.
      Sinon, manifestation très agréable, j’ai vu ceux que je voulais et écouter des paroles intéressantes. Bien agréable séjour

      J'aime

  3. Bonjour! Ce salon j’ai failli m’y rendre cette année, mais le côté foire et une heure d’attente me fait hésiter. Pourtant l’affiche était (et demeure) belle (si l’on élimine le trop people). Je vais me contenter de Châteauroux et peut être Limoges, testés et approuvés car conviviaux et à taille humaine. Vous habitez le coin?

    J'aime

    • Non, pas du tout, mais on adore la région, on y a des amis, et c’était donc l’occasion de les voir, de marcher dans le coin en automne. Oui, le côté foire, mais ambiance sympa à cause du lieu et de la diversité, Brive est plus un gros bourg urbanisé qu’une ville. En fait, ce que je préfère, ce sont les conférences, et j’en ai écouté 3 très intéressantes.

      J'aime

  4. Ping : « L’opticien de Lampedusa  – Emma-Jane Kirby – Equateurs, traduit par Mathias Mézard | «La livrophage

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s