« Franck Sinatra dans un mixeur » – Matthew Mc Bride – Gallmeister/Neonoir, traduit par Laurent Bury

sinatraAlors voici un livre de pure distraction, pour autant qu’on ne soit pas effarouché par les méchants, le sang, la violence déchaînée et les cons. Quant à moi, ça m’amuse et cette histoire m’a bien détendue. Vous rencontrerez ici un détective privé, Nick Valentine, qui est un détonant cocktail de cocaïne, d’alcool – fort – , et d’ OxyContin ou autre substance délivrée en officine. Il a renoncé néanmoins au café et à la clope, et comme ça le rend nerveux, il a toujours sa pharmacie avec lui en toutes circonstances.

 

Son compagnon s’appelle Franck Sinatra, c’est un yorkshire terrier, c’est lui :

yorkshire-terrier-396994_1280

« Franck dormait sur le dos, les quatre fers en l’air, satisfait de cette vie de siestes non programmées que seul un chien peut connaître.

 – Franck, dis-je, avant de siffler.

[…]Je me tapotai la cuisse et Franck bondit sur mes genoux, réussissant à se poser en plein sur mes couilles, comme toujours.

– Putain, Franck !

Franck s’en foutait. Il sautillait, grognait et se léchait les babines. »

Franck est un yorkshire terrier, pour information : petit…Les défenseurs des animaux verront ici que Valentine est l’ami des bêtes.

Sinon, eh bien un gros sac de billets, résultat d’un braquage de banque, va passer de mains en mains dans une course effrénée dans les rues de St Louis, sans temps mort mais avec quelques cadavres et beaucoup d’hémoglobine.

On croisera ainsi Sid l’Angliche et son comparse Sans Couilles: 

« Johnny Sans Couilles était aussi inutile qu’une paire de nichons sur un poisson ».

( oui, il est pas mal question de couilles dans ce roman…hum ! ), puis aussi Big Tony et Doyle

whiskey-806552_1280« Je garai la Vic et goûtai le début de ce qui allait sans aucun doute être encore une cuite mémorable tandis que debout à côté de la Lincoln, j’attendais que Big Tony prenne une autre ligne de coke. Il en propose une à Doyle, mais Doyle ne touchait jamais à la came. Il ne gâchait pas non plus son temps à boire, parce que cela lui aurait fait perdre un temps précieux pour voler. » 

 des stripteaseuses dans des bars douteux,

« Une brunette qui sentait le cacao passa et me pressa l’entrejambe en toute simplicité, comme si nous étions au supermarché et que ma bite était un avocat. »  

 Ron l’Amish et autres flics au mieux blasés, au pire corrompus, une camionnette blanche et une Victoria Crown, une tronçonneuse et un mixeur, un sac de dents et puis un gros godemiché violet avec une tête et des pattes. Autant vous dire que c’est une histoire de dingue, bien déjantée et très immorale, avec des pourris qui s’assument très bien et pas grand chose de joli ( sauf peut-être les couleurs des hématomes ? ) . J’ai beaucoup aimé cette lecture, du vrai noir plein de réparties réjouissantes, le tout avec une écriture alerte et sans complexes. 

« Les lumières de St Louis me hélaient d’une voix semblable à du verre cassé. Je savais que, dans la partie la plus sombre de la ville, des gens se piquaient à l’héroïne et se tiraient dessus. Des femmes étaient violées, des enfants étaient battus et maltraités. Des junkies braquaient des banques pour des aspirants gangsters et des hommes découpaient d’autres hommes dans des garages déserts pour les punir de ce qu’ils avaient fait pour en arriver là. »

dollar-726877_1280

 

Publicités

12 réflexions au sujet de « « Franck Sinatra dans un mixeur » – Matthew Mc Bride – Gallmeister/Neonoir, traduit par Laurent Bury »

    • Honte ! Sûrement pas, Mary ! Alors tous les lecteurs ont honte, parce que quand je pense à tout ce que je n’ai pas lu et tout ce que j’ai envie de lire ! Nous savons tous que ce n’est juste pas possible ! Là, j’ai bien ri, quand même ! C’est bien bien bien déglingué ce roman-là ! 😀

      Aimé par 1 personne

      • Oui oui ! J’avais lu Pike de Benjamin Whitmer, qui avait été édité dans la noire de Gallmeister et réédité en Neonoir, son second roman, Cry Father, absolument magnifique( écriture, rythme, histoire ), puis Jake Hinkson ( tous chroniqués ici ), celui-ci et le prochain sera Cassandra. Pour l’instant, je suis ! Alors oui, je te conseille ! C’est du vrai noir, j’aime !

        Aimé par 1 personne

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s