Petit aperçu de mon état du moment, par les mots des autres

En attendant le prochain –  très prochain – article sur ma dernière lecture, voici ce qui peut expliquer mon relatif silence ces derniers temps.

J’ai préféré les mots des autres, au point où j’en suis de douter de l’intérêt des miens.

« Le pouvoir est d’infliger des souffrances et des humiliations. Le pouvoir est de déchirer l’esprit humain en morceaux que l’on rassemble ensuite sous de nouvelles formes que l’on a choisies. Commencez vous à voir quelle sorte de monde nous créons ? C’est exactement l’opposé des stupides utopies hédonistes qu’avaient imaginées les anciens réformateurs. Un monde de crainte, de trahison, de tourment. Un monde d’écraseurs et d’écrasés, un monde qui, au fur et à mesure qu’il s’affinera, deviendra plus impitoyable. Le progrès dans notre monde sera le progrès vers plus de souffrance. L’ancienne civilisation prétendait être fondée sur l’amour et la justice, la nôtre est fondée sur la haine. . Dans notre monde, il n’y aura pas d’autres émotions que la crainte, la rage, le triomphe et l’humiliation. Nous détruirons tout le reste, tout. »

« 1984 » 
 George Orwell 

Et ceci en guise de message à ceux qui se reconnaîtraient s’ils lisaient ( ce blog ou autre chose ! )

« La seule intelligence qui vaille la peine, c’est celle qui nous permet de nous mettre à la place de l’autre – de ressentir ce qu’il ressent sous la douleur et l’humiliation. »

« L’art presque perdu de ne rien faire » 
Dany Laferrière 

Et enfin, parce que ça ne peut pas faire de mal, un peu de philosophie ICI

 

Advertisements

11 réflexions au sujet de « Petit aperçu de mon état du moment, par les mots des autres »

  1. Et ben, ma chère Livrophage, je vois que ta colère amère n’est pas retombée ! J’en suis bien désolée d’ailleurs…La sensation d’avoir été floué, d’être victime d’une malveillance, mesurer une fois de plus que le monde est injuste, l’humiliation, l’impuissance sont des douleurs tenaces… Courage ma Livrophage, les malveillants ne méritent pas qu’on se mine !Cela leur donne bien trop d’importance dans nos vies ! Même pas le temps de te faire un p’tit dessin, je suis surchargée de boulot comme une pauv’ mule , mais je t’embrasse …Ttès intéressant le lien !
    p

    J'aime

    • Je ne sais pas pourquoi je n’arrive pas à surmonter ce truc…enfin si, je sais, mais c’est trop long à expliquer. En tous cas, tes messages si gentils font du bien; je sais que tu as du boulot en masse ( ce qui en soit est plutôt bien ), et ça me touche d’autant plus que tu prennes un moment pour me lire
      Je t’embrasse bien amicalement

      J'aime

      • C’est l’impuissance qui rend dingue! Être sans defense, être victime, ne pouvoir se battre, voilà ce qui fait du mal, un mal à qui on ne peut tordre le coup…C’est comme si on nous disait : Toi le rien, reste à ta place …
        T’es juste une fille qui a lu 1000 fois plus que la plupart des gens, en valeur absolue, y a pas photo, sois en sûre ! Bises bises, je retourne au turbin !!

        J'aime

      • j’aimerais me battre, mais là, je peux rien. C’est ce qui est terrible, quand même, la connerie plus forte que tout. Est-ce de la connerie, je n’en suis pas sûre…de l’abus de pouvoir, sans doute. Il a raison Laferrière, c’est cette absence de compréhension qui pourrit notre monde

        J'aime

  2. Et bien dis donc !!!
    T’es pas gaie

    Alors moi je dis le pouvoir, c’est peut etre tout cela, mais la force, elle est ailleurs. C’est elle qui fait que tu es bien le matin pendant que d’autres ne seront jamais heureux.
    Je t’embrasse tres tres fort !!!!
    Kiki

    J'aime

    • Parce que c’est obligatoire, d’être gaie ? Là, j’y arrive pas, et s’il ne faut pas que je le dise, je me tais, suffit de demander. Je viens d’écrire un article sur un très beau livre, lis-le, et tu verras ce qui me donne de la joie ! Il n’y a que les livres qui me consolent et me libèrent, quand je n’ai rien de bon à lire, c’est comme ça, il me manque un truc. Est-ce qu’un jour tu commenteras une des lectures que j’ai aimées? Je viens de le dre à Evelyne, je crois que je ne mettrais plus autre chose que mes lectures, sur ce blog. En fait, ces états noirs, je les lie toujours à un texte littéraire, à un poème ou une réflexion philosophique ( tu l’as lu, cet article ? ), pour dire aussi que les mots des autres nous servent, nous aident à comprendre et à réfléchir, au lieu de s’en tenir à geindre.Ce n’est peut-être pas l’impression que ça donne, je ne sais pas. Quand je t’ai retrouvée, après toutes ces années, et que nous avons fait connaissance, tu te rappelles dans quel état tu étais ? Je t’ai prêté 3 livres, et tu ne les as pas lus et ça me rend un peu triste, parce que je les ai choisis pour te dire à quoi je suis sensible, et il y a de moi dans ces 3 livres. J’espère que tu les liras un jour, au moins !

      J'aime

      • Ben oui j’ai mëme commandé un livre que tu as commenté. Parce que ton comm´ m’avait encore + intéressé que les autres.

        J'aime

  3. J’aime beaucoup Orwell, mais quand on a le moral un peu bas, il vaut mieux lire du plus positif.
    Daniel Pennac?
    Nietzche a dit: « We have art not to die from the truth. » Et c’est cela qui compte.
    Je suis certaine que vous pouvez traduire cela.
    Allez, bon courage et un beau morceau de soleil californien pour vous redonner du baume au coeur.

    J'aime

    • C’est quoi, c’est quoi ??? Je vais chez Eliane cet aprèm’, il y a Danielle Martinigol, qui écrit de la fiction jeunesse, c’est une copine de ma grande soeur; tu y va ?moi, vers 15h, alors peut-être à tout à l’huers

      J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s