Ici, l’ambiance sonore de ce voyage américain…

Voici un univers sonore pour accompagner ces belles lectures, la musique américaine n’a rien à envier à la littérature…Ces choix sont un peu nostalgiques, je le concède, mais toutes ces musiques m’ont fait vibrer et rêver. Je voudrais aussi écrire un mot en particulier sur Johnny Cash.

Quand j’étais enfant, j’avais un grand frère, mon frère aîné, Maurice, qui était fasciné par l’Amérique ( je parle là de la fin des années 60, j’avais 8 – 9 ans et lui 10 de plus ); il jouait de la guitare, portait des chemises western et faisait le cow-boy aux jambes arquées pour me faire rire; il était drôle, mon frère, et à la maison on avait bien besoin de ça, parce que c’était plutôt pas rigolo pour une enfant…mais c’est une autre histoire…Et donc, mon frère adorait Johnny Cash, entre autres, ( il était plus folk que rock ) et je me souviens très bien de la pochette d’un vinyl, 33 tours, sur lequel le chanteur était assis sur le toit d’un wagon, une jambe tendue et l’autre repliée, le chapeau légèrement relevé, et mon frère chantait « Take me home ». Et je n’ai pas écouté Johnny Cash pendant des années parce que mon frère s’est littéralement tué au travail en tombant d’un toit, en 1972, en laissant seule la jeune femme qu’il avait épousée deux mois plus tôt. Johnny Cash était une madeleine amère qui me faisait retourner en enfance, à ses moments les plus beaux et les plus rares, et c’était douloureux…Alors maintenant que je suis un peu plus grande, je réécoute Johnny Cash et ça me fait toujours quelque chose…Parce que bien sûr, j’adorais mon frère…

 

Il y a ça :

ou ça :

 

ou alors

 

mais aussi

et…

 

sans oublier 

 

et fin en hommage aux peuples natifs

 

Publicités

15 réflexions au sujet de « Ici, l’ambiance sonore de ce voyage américain… »

  1. Ton post est bouleversant, plein de chagrin pudique et tendre, et rien que pour cela,j’ai juste envie de t’envoyer un peu de douceur …Et puis la musique bien sûr…Me voilà toute retournée…Formidable,cette musique…Think d’Aretha est ma chanson culte qui me met le coeur et le corps en joie ! Je te joins un lien.La vidéo est vieille mais la voix me chavire le coeur…C’est beau à pleurer .Quand je veux faire écouter LA voix qui m’éclate l’âme, c’est ce morceau que je fais entendre : http://www.youtube.com/watch?v=hohnr22zTxc Je t’embrasse

    J'aime

    • Ben c’est moi, Kali…Je sais que nos sensibilités se rejoignent; c’est vrai aussi que je me livre un peu plus là, parce que depuis quelques temps un dialogue riche a débuté sur ce blog, depuis qu’il est personnel, et puis ce n’est pas un truc à cacher, un grand frère.J’en parle rarement, mais cette plongée en Amérique me fait penser à lui encore plus; je n’ai qu’une photo de lui en ma possession, et il est sur la scène pour une fête du village, avec un copain, il a sa guitare, sa chemise à carreaux et un chapeau de cow-boy, il chante…

      J'aime

  2. Ton post est très beau, très émouvant. J’aime cette musique américaine, je l’ai toujours aimé. Et pire (ou mieux), pour la musique entre autres j’ai l’impression d’être née bien trop tard. Maintenant il n’y a plus de Cash, de Dylan, de Joan Baez (que j’ai eu la grande chance de voir en concert!), de Dire Straits, de Genesis… Et le pire, quand je parle à des gens de mon âge, c’est qu’il ne savent pas à quoi cela correspond. Ca doit être pour cela que j’aime les livres comme Craig Johnson, et les autres Nature Writing, ca me donne l’impression qu’il reste encore quelque chose d’authentique, même si le mot est un peu fort. Merci pour cette belle parenthèse.

    J'aime

    • Ah, Mary ! Je crois, si je me souviens bien, que tu as l’âge de ma fille, qui a été nourrie, la veinarde, au biberon des livres et de cette culture musicale !
      Elle fait des études pour bosser dans le monde des bibliothèques. Je viens juste de te mettre un com sur ton article sur notre ami Craig ! Mon fils quant à lui me dit toujours qu’il trouve étrange cette nostalgie de ce qu’on n’a pas connu…

      J'aime

      • Mais c’est étrange, même pour moi. Ca n’a aucun sens rationnel et pourtant, c’est bel et bien de la nostalgie. Les livres ont toujours fait partie de la famille, on est tous de vrais castors à livres, la musique j’y suis vraiment venue toute seule en fait – comme beaucoup de choses. J’ai grandi avec de la musique celtique, mais c’est toute seule que je suis allée vers le country, puis le folk, etc.
        J’ai toujours été attirée par les grands espaces, et j’aurais adoré voir les grands plaines et ces régions encore vierges… Aie aie aie je me perds 😀

        J'aime

  3. C’est beau et émouvant, je pense à toi et c’est bien de penser aux êtres qui ne sont plus là. Alors, ce soir, en regardant les étoiles, comme je le fais souvent ces temps ci, j’aurai une pensée supplémentaire, pour ton grand frère. Je t’embrasse très fort. Chris

    J'aime

      • Faut que je vienne, avec mes bandages de partout, ça te fera rigoler 😉 Sans rire, hein… allez, un p’tit message juste pour te dire que j’avais commandé « la grenouille qui avait mal aux oreilles » et le 2nd tome de « l’Ours et l’enquiquineuse » et que je me suis (ou plutôt, Juliette et moi) RE GA LEE(S). Alors toi, t »es top at the compote 😉

        J'aime

      • Pas facile à lire, hein, l’histoire de la grenouille ! je l’ai lu le T.2 de l’ours, bien, mais il n’y a pas l’effet surprise du premier, c’est souvent comme ça, les suites…

        J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s