« Le bonheur n’est pas de chercher le bonheur, mais d’éviter l’ennui. C’est faisable avec de l’entêtement. » Gustave Flaubert, lettre à Louise Colet

Ben je m’entête, je m’entête, mais quelques auteurs s’acharnent en ce moment à m’ennuyer à MORT !!! 

Que vous dire ? Trois choses prises à la bibliothèque, trois sources d’un ennui, mais d’un ennui ! Que c’est rien de le dire. Mais je m’obstine, j’ai besoin de lire. Un Joyce Carol Oates, reçu en cadeau mercredi, les premières pages avec un personnage déjà bien méchant comme je les aime…peut-être vais-je sortir de cet ennui…J’attends avec impatience que mon mari ait fini « Mauvaise étoile » de Ellory pour qu’il me le passe..M’ont cassé les pieds, dans l’ordre : « Toute la nuit devant nous » de Marcus Malte ( dommage après « Canisses » ), « Quand je serai roi » de Enrique Serna ( en trois pages, déjà pléthore de personnages…c’est peut-être bien, mais pas pour moi en ce moment ) et enfin  » Plage de Manaccora, 16h30″ de Philippe Jaenada, je ne connaissais pas, eh ben je continue ma route ( j’ai trouvé ça mal écrit, mais mal écrit !!! )

statue-100400_640

Alors, si vous avez un truc à me proposer de beau, palpitant, fort, une vraie histoire, merci de me passer l’info !

Publicités

9 réflexions au sujet de « « Le bonheur n’est pas de chercher le bonheur, mais d’éviter l’ennui. C’est faisable avec de l’entêtement. » Gustave Flaubert, lettre à Louise Colet »

  1. J’aimerai pouvoir échanger les rôles, et pour une fois te conseiller. Mais pour tout te dire, je suis enfouie depuis déjà une bonne année dans un énorme sac de livres qu’une amie m’a donnés. Pour l’heure, je me délecte d’un Romain Gary, auteur dont je deviens de plus en plus adepte !

    J'aime

    • Gary, je l’ai beaucoup lu quand j’étais lycéenne, je l’aimais beaucoup; j’avais vu « La promesse de l’aube » au cinéma, avec Mélina Merkouri et ça m’avait bouleversée.Nancy Huston a écrit sur lui « Le tombeau de Romain Gary »
      Sinon, je vais lire « J’attends l’extinction des feux » de Dominique Fabre, auteur qui me touche toujours, je le prépare psychologiquement parce qu’à chaque fois il me fait pleurer ! Pas bien normale, la nana !

      J'aime

      • Oui ! Je l’ai rencontré aussi cette année pour sa tournée française pour « Impurs », chez mon libraire, avec Sophie Aslanides qui traduisait, et c’est vrai qu’on a beaucoup ri, il a beaucoup parlé et raconté des …vannes ( ouhlàlà ! elle est pas bonne celle-là !!! ), en tous cas, c’était vraiment décontracté et sympa, comme discussion…parce que ce livre-ci ! Aïe aïe aïe !Il a dit que le quatrième roman mettrait fin à cette série consacrée aux règlements de comptes familiaux dans une ambiance si possible encore plus torride et hard ! Alors attendons, mais ça promet ! Et surtout : que va-t-il écrire après ça ?

        J'aime

      • Je viens de trouver les titres des deux de ses livres traduits, le Pulitzer « L’interprète des maladies » et « Sur une terre étrangère », des livres de déracinée, si je comprends bien ! Je pourrai lire le premier, la médiathèque l’a, je te dirai

        J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s