« L’art sauvera le monde. » Fiodor Dostoïevski

 Vu hier en zappant :  au Paraguay, un chef d’orchestre et un homme de bonne volonté ont créé un orchestre de jeunes gens pauvres à l’horizon bien sombre munis d’instruments de musique étranges. Démonstration que d’un déchet on peut faire un vecteur de beauté et que d’un enfant présumé perdu, on peut faire un musicien : le salut par l’art. Les ordures que collectent leurs parents pour les nourrir servent dorénavant à faire de certains d’entre eux des musiciens et des artisans créatifs et leur ouvrent d’autres perspectives que la drogue ou la délinquance.

Publicités

7 réflexions au sujet de « « L’art sauvera le monde. » Fiodor Dostoïevski »

  1. Ah ma chère Livrophage! Voilà une bien belle façon de commencer la semaine !
    Je connaissais déjà cette folle aventure magnifique, je l’avais découverte sur la toile et je n’arrvais plus à retrouver les images…Alors un grand merci ! Tiens aujourd’hui, je suis plus confiante en l’être humain ! Je trouve cet orchestre bouleversant de créativité, de ressources ! Bises

    J'aime

    • Et pourtant ce matin, avec tout ce brouillard, je ne suis pas au top, mais voir et entendre ces enfants jouer Mozart, c’est de l’espoir, oui…L’aventure « Téléthon » a été un bide. Mes 2 seules satisfactions : revoir ma copine Kiki et un garçon de 11 ans, qui rôdait autour de la table où étaient étalés les livres et qui a réclamé des histoires : « Loup gris »,  » Le chien invisible »…jusqu’à ce que la sono remette les basses à fond…

      J'aime

      • Oh, « loup gris » ! Cela avait bouleversé mon fils et moi aussi d’ailleurs !
        La lecture est un acte intime, exigeant un effort, une disponibilité de l’esprit, peu rentable ! Notre société est plus sucre rapide que cucre lent !
        Tout, tout de suite ! Je dis toujours que les actes importants de la vie, c’est comme l’auberge espagnole, on y trouve ce qu’on y apporte !
        C’est ma phrase culte et je la partage avec toi aujourd’hui !!! bises

        J'aime

    • Tu n’imagines même pas comme tes commentaires me font plaisir…La lecture pour moi est un acte vital, comme boire, respirer, manger…Et apporter ça aux autres est une sorte de mission, de devoir, je ne sais pas comment dire…Ce que je fais avec les livres est pour moi quelque chose d’essentiel, je le disais samedi à une libraire, si sur 20 il y en a un de conquis, et bien estimons-nous satisfaits ! Mais je sais que les enfants sont tous abordables par les mots. Ce garçon avait 11 ans et a aimé ces albums pour petits, ceux que quand on est collégien on regarde comme affaire de bébé, et qui pourtant ont tant à raconter.
      Il y a trois ans, j’ai reçu les CM2 et j’ai lu à cette bande avec pas mal de garçons qui jouent les durs, peu familiers des lectures. J’ai lu « La petite marchande d’allumettes », et à la fin, grand silence – ce moment où la lectrice se demande si elle les a rasés ou bien s’ils sont tétanisés ! – et alors un des plus rétifs a dit : « Elle est triste cette histoire…c’est trop triste… » Et la discussion a été lancée.Alors on continue, tout n’est pas perdu !
      « Loup gris » est un des albums de mon fils, très beau, oui, les enfants ont droit au meilleur !

      J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s