Je l’ai toujours pensé

street-sign-141396_640Très intéressant article ! Lire des fictions littéraires améliore l’intelligence émotionnelle, j’en ai toujours été convaincue, sans que la science ne me le confirme; elle le fait, c’est bien. 

http://www.lexpress.fr/culture/livre/lire-des-fictions-litteraires-ameliore-votre-intelligence-emotionnelle_1288722.html#GvJMAeJoCH1Dzcaq.30

A méditer par ceux qui aiment lire « des histoires vraies », histoire, récits de vie…Et pensent que la littérature « ne sert à rien, est vaine, etc… » .La fiction littéraire pénètre la réalité avec la force de l’écriture, qui manque bien souvent aux autres narrations, et pourtant on sait le succès des pseudo bios et auto-bios écrites avec les pieds…En littérature, la réalité  trouve son compte en puissance et en vérité; certes, il y a aussi du bon et du mauvais, mais penser que le « vrai vrai » dit mieux les émotions est faux, enfin c’est mon point de vue…

painting-21323_640La fiction  donne aussi accès à l’imaginaire et au rêve, toutes choses que notre monde tend à éliminer comme superflu, et qui nous sont pourtant nécessaires pour ne pas devenir fous, je crois…

Publicités

9 réflexions au sujet de « Je l’ai toujours pensé »

  1. Ouiiiiiiiiiiiiiiii !!! ENFIN une reconnaissance scientifique :-))
    Certes, moi aussi, je m’en doutais, mais si c’est prouvé, alors c’est encore mieux. En fait, je repense au nombre de fois où, étant enfant, j’ai entendu : « arrête de paresser et viens faire ci, ou faire ça » ; alors que, moi, je ne demandais qu’à continuer ma lecture (les livres, ce n’était que « pour quand il fera nuit » -ce qui n’était pas dénué de bon sens non plus, d’ailleurs …).
    Argh …. Mais si j’avais eu, alors, un tel argument SCIENTIFIQUE… !!!

    J'aime

    • Salut Thierry ! Comment vas-tu ?

      Tu sais, avec le PC et le blog, et le net, je lis des choses, comme cet article, que je n’aurais pas lu avant parce que je n’achète pas la presse
      J’ai pensé à toi en lisant « Le livre de Yaak », ça te plairait, toi qui aimes la nature. Le smartphone ou autre n’empêcheront jamais un lecteur de lire, je crois; parfois on a des temps morts, comme moi cet été, je n’ai presque rien lu…. C’est pour ça je crois que j’ai eu du mal à entrer dans « Canada » de Richard Ford, écriture exigeante, mais quand ça se met en route, quel bonheur pour l’émotionnel !!!

      J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s