Partage

Je veux juste partager, là, tout de suite, avec vous, ces quelques  lignes…Je parlerai de l’oeuvre après ( bientôt fini ) , mais peut-être que l’un d’entre vous saura ?…

niagara« Certaines nuits, mon coeur bat si fort de colère que le matin, au réveil, il me fait mal comme s’il s’était frotté contre mes côtes – comme s’il s’était creusé une niche aussi lisse que les pierres sous une chute d’eau. Parfois, une expression calme, douce et placide recèle plus de force que la colère, la furie même. Je le sais, et je m’efforce d’y parvenir – d’atteindre la paix, et la force qu’elle abrite – mais je n’y parviens simplement pas. La rivière ne cesse de tomber en cascade.Son bruit résonne au creux de mes tympans. »

Publicités

8 réflexions au sujet de « Partage »

  1. Bonjour et bravo pour ce blog génial! Je suis moi aussi amateur de littérature (en particulier poésie ), me feriez vous l’honneur de jeter un coup d’oeil sur le mien?
    Si oui, merci et voici l’adresse:
    lesrevesmenentloin.wordpress.com

    J'aime

    • Vous débutez votre blog, je vois. Merci d’avoir jeté un coup d’oeil au mien qui n’est qu’un journal d’amatrice, rien de plus, histoire d’échanger et de partager ce que j’aime. C’est vrai que la poésie pour moi, c’est au coup de coeur, je ne suis pas une grande fan en général, mais j’adore certains textes en particulier, et souvent suis indifférente à d’autres. Par exemple, Baudelaire m’énerve, mais j’aime Neruda, la poésie comme la littérature, doit provoquer une émotion, une réflexion ou autre pour me capter
      Bonne chance pour votre blog !

      J'aime

      • Je vais écrire demain un post sur le livre dont est tiré ce très beau chapitre, effectivement très poétique, et qui correspond à un sentiment que je ressens parfois – souvent – cette colère qui s’ancre dans la poitrine. Et ça m’émerveille que des auteurs, eux, trouvent les mots que je ne sais pas organiser, moi, pour dire…

        J'aime

  2. C’est exactement ça.Tout parait tellement limpide, tu te dis c’est ce que je ressens et c’est toujours un émerveillement de lire des mots qui reflètent si justement ta pensée.

    J'aime

    • Salut Béa ! J’allais t’envoyer un mot avant que tu ailles faire la matelote à St Malo ! Ce livre sur Yaak Valley est très beau, et oui, nos auteurs, ceux qu’on aime, trouvent les mots que nous-même n’arrivons pas à ordonner, c’est pour ça qu’on aime tant lire, peut-être. Si tu as le temps, regarde les photos sur le site que j’ai mis en lien, c’est magnifique. Je n’aurai pas le temps cette semaine de passer te voir comme j’avais dit que je le ferais. On voit à ton retour, je te parlerai du club de lecture, j’ai noté déjà deux-trois trucs sur le mode de fonctionnement, mais je pense que ce sera fin d’hiver ( février, je pense ) , je te dirai

      J'aime

  3. J’ai vu le site de photos, et j’ai pensé à Serena et à la destruction de toute cette beauté pour toujours plus de profits. Mais j’ai pensé aussi que ce serait bien de voir ça de mes propres yeux. J’ai très envie de surmonter ma phobie du vide, ma crainte d’alourdir mon empreinte écologique et de prendre un billet d’avion!!!
    Dis donc ,tu dévores ,j’espère pouvoir rattraper mon retard à St Malo mais je reste des heures à contempler la mer.
    Je rentre vers le 17 et j’ai hâte de voir ce que tu as concocté pour le club de lecture; on peut toujours se faire un déjeuner à la maison ,nourrir notre corps et notre esprit ;alléchant non?

    J'aime

    • Ah oui alors, moi aussi j’aimerais y aller; elles sont superbes, ces photos, et en vrai, il doit y avoir l’air, les odeurs de la nature, l’immensité et…le grizzly !
      Tu as de la chance d’aller à St Malo, j’y suis allée une fois, j’ai adoré, je suis retombée en enfance et pensé à « L’île au trésor » et aux histoires de corsaire. Les lieux sont tellement évocateurs; quand on lit, on développe, je crois un monde imaginaire qu’à la moindre occasion on projette dans le monde réel, c’est magique, ce processus, le monde comme un écran géant de cinéma sur lequel les histoires lues se mettent en marche grâce à nous !
      Fais-moi signe quand tu seras libre ( bonne mine, le teint fouetté par les embruns et tout et tout !!!) et ok pour manger ensemble; on peut aussi manger quelque part, pour t’éviter la popote, mais j’accepte bien volontiers !
      C’est vrai, j’avais de la lecture en retard, mon départ de la bib me perturbait et je n’arrivais pas à rester concentrée, alors du coup, j’étais MORTE DE FAIM !!!

      J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s