Octobre dans le brouillard

Voici l’ambiance depuis ma fenêtre ce matin

fog-66267_640

 C’est ça, le val de Saône à cette saison, souvent…ça colle bien avec Verhaeren, poète que j’aime…

 Fin d’année

Sous des cieux faits de filasse et de suie,

D’où choit morne et longue la pluie,

Voici pourrir

Au vent tenace et monotone,

Les ors d’automne ;

Voici les ors et les pourpres mourir.

O vous qui frémissiez, doucement volontaires,

Là-haut, contre le ciel, tout au long du chemin,

Tristes feuilles comme des mains,

Vous gisez, noires, sur la terre.

L’heure s’épuise à composer les jours ;

L’autan comme un rôdeur, par les plaines circule ;

La vie ample et sacrée, avec des regrets sourds,

Sous un vague tombeau d’ombre et de crépuscule,

Jusques au fond du sol se tasse et se recule.

Dites, l’entendez-vous venir au son des glas,

Venir du fond des infinis là-bas,

La vieille et morne destinée ?

Celle qui jette immensément au tas

Des siècles vieux, des siècles las,

Comme un sac de bois mort, l’année.

Emile Verhaeren

Ah ! ça met en forme, de bon matin, pas vrai ?

fog-66270_640 (1)

Publicités

13 réflexions au sujet de « Octobre dans le brouillard »

    • Verhaeren, c’est vrai souvent appris à l’école ( enfin…de mon temps, ma bonne dame ! ), est un poète que j’aime. Je ne suis pas une très grande amatrice de poésie en général, mais j’aime ce côté sombre de Verhaeren.
      Alors côté fenêtre, ça a l’air de s’arranger un peu…on sent percer un blanc rayon de soleil sous les brumes. J’irais bien aux champignons…mais c’est aussi la saison du lâcher de chasseurs et ça, j’aime pas !

      J'aime

  1. On est d’humeur badine à ce que je vois.
    J’aime aussi Verhaeren ,belge et donc proche de mon Nord natal.

    Oh ces larges beaux jours dont les matins flamboient !
    La terre ardente et fière est plus superbe encor
    Et la vie éveillée est d’un parfum si fort
    Que tout l’être s’en grise et bondit vers la joie

    J'aime

    • J’adore, Béa ! On a je crois le même style d’humour ! Eh! je ne savais pas que tu étais du Nord ! J’ai découvert Lille, cet hiver pour l’expo sur le paysage flamand et Babel, je crois que j’avais mis des trucs sur le blog, j’ai adoré Lille, vraiment !
      Est-ce que tout s’est bien passé hier pour vous, à Messimy ? Le pot de départ était très bien parce qu’il n’y avait que des gens que j’estime, que j’aime bien ou que j’aime tout court, et du coup, tout le monde était à l’aise. Dommage que tu n’aies pas pu être là, mais on aura bien l’occasion de boire un coup à ma santé un de ces jours !

      J'aime

  2. Nous sommes très contents de la fête de la science: très bonne conférence sur les exoplanètes .Excellent partenariat avec l’école ,nous avons été épatés par leur travail sur les planètes: poésie, dessins maquette du système solaire etc… Les enseignants et les enfants étaient ravis ,ils participent depuis septembre .C’est incroyable comme cette fête nous a tous réunie .Ca parait trop beau pour être vrai !!!
    J’aurais aimé être à ton pot mais comme tu dis nous aurons d’autres occasions de nous voir.

    J'aime

    • Super contente pour vous toutes ! C’est tellement bien quand tout le monde joue le jeu !
      Je suppose que c’est très remotivant, vous allez en faire plein d’autres, alors ?
      Dis-moi quand la bibliothèque de Messimy est ouverte et quand tu y es que je passe vous voir.

      J'aime

  3. Oui nous comptons participer en 2014 ,nous cherchons un autre thème tout aussi fédérateur.

    Je ne suis pas à la bib avant décembre car je pars à St Malo début novembre . Mais envoie moi un mail et je viendrais te faire visiter ,j’habite à deux pas.

    J'aime

    • Ah le bol, St Malo ! J’y suis allée une fois, il y avait trop de monde, mais j’adore le Finistère. Je te dirai si je peux passer, d’accord, pas cette semaine mais la suivante, si tu n’es pas prise par tes préparatifs de départ.

      J'aime

  4. Verhaeren : OUI !
    Jolies photos aussi … Ce n’est pas triste, la brume. C’est juste un univers qui se clôt au regard pour mieux s’ouvrir à l’imaginaire.

    J'aime

    • Eh oui ! en fait ça dépend des jours, la perception de ce qui nous entoure…Ici, c’est un peu trop souvent à mon goût, le brouillard, des jours entiers sans voir la lumière…alors on guette la déchirure du voile, et…rien

      J'aime

  5. Merci pour ce beau poème. J’avoue ne pas connaitre Verhaeren.
    Merci pour la photo aussi. De la Sierra Californienne sans brouillard (un peu plus tard et seulement dans la vallée) je vous envoie un beau et chaud rayon de soleil.

    J'aime

    • Merci !J’aime beaucoup Verhaeren, sa poésie est forte et c’est un poète qu’on apprenait souvent quand nous étions enfants.
      De mon côté, je suis grande fan de la littérature américaine actuelle. Car vous êtes américaine, si j’a bien compris? J’ai regardé votre blog : chouette, des articles en français !Je comprends un peu l’anglais, mais à ne pas pratiquer, on oublie !

      J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s