« Les apparences » de Gillian Flynn, éd. Sonatine, traduit par Héloïse Esquié

apparencesJ’ai lu avec  plaisir ce roman, grand prix des Lectrices de « Elle ». J’y ai aimé le ton, l’humour, la vivacité, le suspense assez soutenu, et le regard porté sur le couple. C’est un livre léger, pas mal pour les vacances si on ne veut pas se triturer les méninges !

L’écriture à deux voix est la base du doute qui règne tout au long de l’histoire; ceci dit, si on a l’habitude de cette littérature, on se fait assez vite une idée du « coupable », si coupable il y a …J’ai bien aimé le fait que les deux protagonistes soient relativement antipathiques, en tous cas Nick est très agaçant, et Amy, perverse. La seule que j’ai aimée est Go ( Margo ) la jumelle de Nick, moins sotte que lui ! Des personnages superficiels ou plutôt qui sont juste les rouages d’une mécanique vouée au suspense du récit: même si l’auteur veut insérer dans son roman un brin de réalisme social, ces deux êtres restent très axés sur leur nombril. C’est d’ailleurs ce qui rend tout ça plaisant , il n’y a pas de prétention à la psychologie, juste beaucoup d’ironie et tout ça est agréable et distrayant. Je pense que c’est volontaire de la part de Gillian Flynn, et c’est bien ainsi !

En résumé, bonne intrigue, prenante et amusante, un vrai livre pour le plaisir et la détente.

Advertisements

4 réflexions au sujet de « « Les apparences » de Gillian Flynn, éd. Sonatine, traduit par Héloïse Esquié »

  1. J’ai trouvé ce roman très, très prenant. Si le dispositif mis en place (les deux voix) m’a semblé un peu artificiel, mécanique et frustrant au début, je m’y suis très vite habitué, pensant souvent aux meilleurs romans de Douglas Kennedy dans la création d’un bon suspense qui nous pousserait presque à sauter quelques pages pour vite connaître la suite. Mais sans plus, quoi! Vitesse de croisière, en quelque sorte.
    Et puis, il y a ce retournement spectaculaire auquel je ne m’attendais nullement qui permet au roman de repartir sur de nouvelles bases et de dévoiler la nouvelle part sombre des deux personnages. Ce retournement radical mais subtilement amené me semble tout simplement formidable. Je serai donc un peu plus enthousiaste que vous dans mon appréciation. Cordialement.

    J'aime

    • Ouhlala ! c’est déjà ancien, ça ! Oh, j’avais pris beaucoup de plaisir à cette lecture, le qualificatif « distrayant » est une qualité !
      Si vous aimez les retournements spectaculaires, et si ce n’est déjà fait, lisez « Betty » d’Indridason, parce que là !…Bonne fin de journée !

      J'aime

      • Je prends bonne note de Betty. Merci.
        Effectivement, j’arrive un peu tard sur Les Apparences. C’est ma fille qui, il y a quelques jours, m’a poussé à lire ce roman, qui traînait chez un copain, car elle avait été emballée par le film « Gone Girl », son adaptation à l’écran…

        J'aime

      • Bien sûr ! Je lis moi aussi de nombreux livres longtemps après leur sortie, parce que j’ai une de ces piles! Désespérante !
        Betty, c’est un livre dont je vous conseille de ne rien lire avant, ni presse ni autres. J’en ai dit le moins possible quand je l’ai chroniqué, mais pour moi, c’est un roman extraordinaire et bouleversant ( la tonalité est moins légère que celle de G. Flynn )

        J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s