« La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker – éditions De Fallois – L’âge d’homme

poster_189500…Je ne sais pas trop par quel bout commencer cet article…Alors, bon : voilà, je viens de finir ce roman, qualifié souvent de « faux polar » car il serait aussi une description des multiples défauts et vices de l’Amérique d’aujourd’hui…Donc, normalement, c’est un vrai polar ! …Car le polar américain, c’est souvent ça, non ? Une critique plus ou moins virulente de la société dans laquelle l’action se déroule…Enfin, il me semble…Soit. Je préfèrerais dire que c’est un polar assez classique, plein de rebondissements qui certes tiennent en haleine, mais sans grande verve dans l’écriture. Quant à la critique de l’Amérique, je la trouve relativement tiède et consensuelle. Il faut dire que je viens de lire « Pike » et ceci explique peut-être cela.

J’ai lu ce livre sans ennui, mais sans enthousiasme non plus. A vrai dire, j’ai eu l’impression de regarder un de ces films américains assez communs, pas désagréables, un poil d’action, une grosse poignée de suspense, deux ou trois scènes un peu sirupeuses, voire larmoyantes, image, lumière et bande-son proprettes, pour les soirs de fatigue, où l’on ne veut pas trop exiger de son cerveau, vous voyez ce que je veux dire. L’écriture est honorable, mais sans réelle envergure. Je dirais, un travail plutôt bien fait, mais qui en ce qui me concerne, ne laissera pas de traces indélébiles dans ma mémoire.

Pour finir, je dirais donc : un livre sympathique, mais sans plus…

Tout de même grand prix du roman de l’Académie Française et Goncourt des Lycéens…

Publicités

8 réflexions au sujet de « « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker – éditions De Fallois – L’âge d’homme »

  1. Bonjour Simone,
    J »appécie beaucoup ton blog et je lis attentivement tes billets.Je viens de terminer le livre de Joel Dicker avec beaucoup de difficultés,je ne comptrnds absolument pas l’engouement suscité par cette accumulation d’invraisemblances ,de stéréotypes et de niaiseries (les dialogues entre le Grand Ecrivain et sa muse sont un sommet)J’étais très en colère en terminant ce pensum.Qu’il ait eu le prix du roman de l’académie française me laisse perplexe.

    J'aime

  2. Ah ! Que je suis contente de cet avis ! Je me sentais penaude devant les gens qui me disaient que c’était « trop » bien ! J’ai cru que j’avais perdu mon sens de la belle ouvrage ! C’est vrai, incompréhensible qu’un prix aille à ce livre…Celui de l’an dernier de Sorj Chalandon était excellent ( Retour à Killibegs ) Le mot « pensum » est parfait !
    J’en profite pour te dire que le 19 Mars, je vais à Pont de Vaux avec une camarade pour la formation sur le portail de la DLP. Si quelqu’un de Messimy est intéressé, on peut covoiturer..

    J'aime

      • Ah mince ! Je n’ai pas été prévenue. Mais je crois que Cathy a des soucis en ce moment…Et vous y allez le 4 ? Moi, je vais voir avec ma copine. Merci de l’info en tous cas !

        J'aime

  3. Je suis d’accord avec votre lecture. Si je reconnais avoir tourné les pages de plus en plus vite pour connaître le fin mot de l’histoire, je n’ai pas compris du tout ce qu’il faisait sur la liste des prix .. et qu’il en ait obtenu. Le summum de bêtise c’est tout de même les échanges entre le grand homme et sa jeune copine. En fait, j’ai pensé que l’auteur avait appliqué les recettes qu’il est censé dénoncer dans son roman.

    J'aime

    • C’est absolument ça. Pas mal des lecteurs de la petite bibliothèque où je travaille ont adoré ce livre…Je peux comprendre, il mène sa barque, un rebondissement par page ( fatigant !!! ) , mais c’est vrai que l’histoire d’amour est d’une niaiserie !
      Enfin, il ne valait pas un prix, mais si des
      lecteurs y trouvent leur compte c’est tant mieux, il y a bien pire!…

      J'aime

  4. Génial !!!!!
    J’avais vu que tu avais écrit une chronique sur ce livre, et comme on me l’avait prêté, je me suis bien gardée d’en prendre connaissance avant de commencer ma lecture des 900 pages de cet ouvrage imposant (par le poids).
    Et bien, tu me rassures, merci. Parce que, souvent, je m’y suis même carrément ennuyée, et j’ai peiné à arriver à la fin. Fin elle-même tirée par les cheveux (pour parfaire le tout).
    Voilà qui me confirme -si cela était encore nécessaire- que tes avis me sont bien indispensables ….

    J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s