Encore ? « Avenue des géants » de Marc DUGAIN – Gallimard

Noir encore… »Avenue des géants » de Marc Dugain. J’ai quelques réticences à en dire quoi que ce soit, parce que ce livre est remarquablement construit et réserve le meilleur ( hum…si je puis dire ) pour la fin. Rencontre avec Al Kenner, jeune homme américain mesurant 2,20m, pesant  162 kg, à très forte myopie, et doté d’un QI d’exception….Né au mauvais moment dans la mauvaise famille. Plongée dans l’Amérique des années 60, au moment de l’assassinat de Kennedy.

Marc Dugain a un grand talent. Il était déjà impressionnant avec « La malédiction d’Edgar », qui retraçait vie, vices et oeuvres de Hoover comme si on y était. Il s’inspire ici du tueur en série Edmund Kemper, qui fut à l’origine d’une très libre interprétation pour Thomas Harris dans « Le silence des agneaux ».

Mais Marc Dugain n’aborde pas du tout le personnage sous le même angle. Il a voyagé sur les traces de Kemper, écrivant chaque matin dans un motel, et il  fait de son personnage le narrateur de son livre. Ce n’est pas un polar, ce n’est pas un documentaire, c’est le roman d’un homme et de son histoire. C’est aussi la description d’une époque et d’une société qui aborde un tournant, ce qui rajoute un plus grand intérêt encore à cette lecture.

Ah ! C’est difficile de parler d’un tel ouvrage sans dévoiler quoi que ce soit. Je vous conseille de le lire AVANT de chercher des informations sur l’authentique personnage. Ce serait vraiment dommage. Après, vous trouverez de nombreux sites qui lui sont consacrés.

Des personnes qui l’ont lu autour de moi, toutes ont été impressionnées par l’habileté de l’écriture, et celle de la construction. Toutes ont été captivées et franchement, c’est là une excellente lecture.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Encore ? « Avenue des géants » de Marc DUGAIN – Gallimard »

  1. Je l ai trouvé froid’, sans aucune émotion, j ai vraiment ete déçue.
    Alors que « la malédiction d Edgar » était génial.j ai aime aussi  » une exécution ordinaire » et la  » chambre des officiers »

    J'aime

    • Ah, j’ai bien aimé, cette froideur reflétant parfaitement le personnage. D’accord pour « La malédiction d’Edgar », j’ai adoré l’écriture, et « La chambre des officiers », pas lu l’autre

      J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s