Irlande, Alaska, Normandie, belles balades littéraires…

Voici mes dernières lectures, celles que j’ai envie de partager en tous cas.

Je parlerai d’abord de David VANN, découvert en 2010 avec « Sukkwan Island », un livre d’une telle force qu’on en ressort abasourdi, une écriture puissante, des scènes insoutenables parfois. Récidive avec « Désolations » que je viens de terminer. Difficile de passer à autre chose après ça. Ce roman, comme le premier, se passe en Alaska, d’où est originaire l’auteur et comme dans le premier, avec le même scalpel affûté, Vann met à vif les faiblesses humaines, les veuleries et les lâchetés de toutes sortes. Il faut bien le dire, il n’est pas tendre avec le genre masculin et on sort sonné de ce genre de lecture. Ames sensibles, s’abstenir, mais c’est dommage!…

 

 

http://youtu.be/jKY2EW_pla8

Puis voyage en Irlande avec le dernier roman d’un auteur que j’aime particulièrement; il s’agit de Hugo Hamilton et de « Je ne suis pas d’ici ». Hamilton est un écrivain sensible, c’est à dire que son écriture est empreinte de douceur, même pour dire des choses dures et cet homme est obsédé par la quête d’identité. Le livre qui nous l’a fait découvrir, « Sang impur », autobiographique et à mon avis un chef d’oeuvre, racontait son enfance entre une mère allemande et un père irlandais radical quant au refus de la langue anglaise- il devait parler le gaëlique ou l’allemand- et au maintien d’une identité irlandaise. Ce père tyrannique a au fond échoué, on sent Hamilton toujours en quête d’une appartenance. Dans ce très beau livre, « Je ne suis pas d’ici », il parle d’un immigré serbe, qui dès son arrivée en Irlande tombe amoureux de ce pays. Bien intégré professionnellement, il a un métier, il essaye toutefois d’étudier ce qui fait « l’irlandais » pour se l’approprier et dire : « Je suis Irlandais ! »; alors il traque les expressions langagières, les comportements de la vie quotidienne, façons de boire, de parler, l’humour, enfin tout ce qui peut lui sembler caractéristique de l’irlandais pure souche ! Je ne dis rien de l’intrigue, mais ce personnage est attachant, et son désir sincère de faire partie de cette nation nous touche et amène une réflexion fort utile par les temps qui courent. En plus et je crois pour la première fois, Hamilton utilise le sourire avec beaucoup de finesse,mais c’est un peu un sourire triste. Dure vision aussi de l’Irlande actuelle, à travers des personnages peu sympathiques, peu fiables; très beau livre.

http://youtu.be/OVmaaNqTYWw

 

Enfin quelques mots des dernières aventures du lunaire commissaire Adamsberg, que j’aime tant, la créature de Fred Vargas dans  : « L’armée furieuse ». Un vrai régal d’humour, d’imagination et de poésie. Dialogues surréalistes, références historiques sérieuses ( Fred Vargas est archéologue), galerie de personnages plus décalés les uns que les autres, une intrigue qui se déroule au rythme lent du cerveau d’Adamsberg, mais avec le désordre qui y  règne , on ne s’ennuie pas une seconde ! Un bon moment de plaisir !

http://www.lexpress.fr/culture/livre/vargas-on-pourrait-dire-que-c-est-une-imposture_998339.html

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Irlande, Alaska, Normandie, belles balades littéraires… »

  1. Je suis en train de finir « les saisons de la solitude » de Joseph Boyden. Ca ne se passe pas en Alaska, mais au Canada. Mais c’est aussi un univers immense, foret, neige, solitude, la chasse pour la survie… c’est une histoire d’indiens bien sur, et de chocs avec la culture américaine. Très beau livre, plutôt optimiste malgré tout.

    J'aime

  2. Ah Charlotte ! Contente que tu suives le blog ! Et contente que tu aies lu ce très beau livre. Si tu n’as pas lu le premier  » Le chemin des âmes », vas-y, il est aussi beau. Et l’épouse de Joseph, Amanda, a écrit aussi un bon livre appelé « En attendant Babylone », sur l’ouragan Katrina.
    Ces livres des grands espaces et des climats extrêmes sont souvent puissants. J’ai toujours pensé que les hommes sont façonnés à l’image des paysages dans lesquels ils vivent.
    Si tu ne l’a pas encore fait, lis David Vann, les 2 sont extraordinaires…

    J'aime

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s